Connect with us

Mobile

App Gallery : Des conditions favorables pour les développeurs sur le Play Store de Huawei

Date de publication :

le

Vous le savez probablement, Huawei commence petit à petit à se détourner des services de Google. Ce n’est au départ pas une décision de la marque, cela a été plus ou moins imposée. Seul problème : Huawei est aujourd’hui un géant du secteur des télécoms. On le sait, sur un smartphone, le nerf de la guerre c’est évidemment les applications mobiles. Sauf que sans Google Play Store, ses téléphones n’ont plus d’intérêt. Pour pallier à ça : le géant chinois a lancé App Gallery, un concurrent du store d’applications de Google.

Comment Huawei peut-il attirer les éditeurs sur son store App Gallery ?

Le plus difficile est évidemment d’attirer les éditeurs. Le but étant qu’ils proposent leurs applications sur App Gallery, afin qu’elles soient disponibles pour tous les utilisateurs des téléphones Huawei. Pour plus de sécurité, il faut aussi que les éditeurs proposent régulièrement les mises à jour de ces mêmes applications.

Pour se faire, Huawei mise alors sur certains arguments de taille. Notamment en ce qui concerne certaines applications payantes qui peuvent aussi proposer des achats in-app. Sous certaines conditions, les éditeurs d’applications peuvent alors profiter à 100% des revenus générés par leurs petits logiciels durant une à deux années. Cela est un argument de taille comparé à Google qui est bien évidemment réputé pour prendre parfois de trop grosses parts lors de ces transactions. Cela a entrainé notamment le retrait de l’abonnement payant par achat in-app sur Netflix par exemple.

Contrairement à cet ancien modèle, les nouveaux téléphones Huawei ne possèdent plus le Google Play Store par défaut.

Une part des revenus générés plus importante pour les développeurs durant les deux premières années

Par la suite, Huawei appliquera un tarif de 15% sur toutes les transactions pour la seconde année, puis évidemment, 30% par la suite. Ces 30% sont identiques à ceux du Play Store. Le géant chinois fait donc un cadeau en sacrifiant une partie de ses revenus sur les applications durant deux ans. Le but étant d’attirer rapidement un maximum de développeurs qui viendront proposer un suivi complet de leurs applications pour les futurs utilisateurs des téléphones de la marque.

Cela peut alors se révéler plutôt rassurant pour les utilisateurs de smartphones Huawei car les gros éditeurs sont déjà plus ou moins présents sur App Gallery. On retrouve déjà en effet la majorité des réseaux sociaux qu’on connait tous ou bien les plus gros jeux du marché. Néanmoins, il reste encore un long chemin à parcourir pour avoir le droit à autant d’applications que sur le Google Play Store.

Blogueur et passionné de nouvelles technologies, j’écris ici et sur divers sites depuis maintenant plusieurs années. Je m’occupe aussi de la maintenance du site ainsi que de la gestion des réseaux sociaux.