Rejoignez-nous
Divers

« Doctor Who » vient de battre « La Chronique des Bridgerton » dans une romance queer

Pierre

Date de publication :

le

"Doctor Who" vient de battre "La Chronique des Bridgerton" dans une romance queer

Ncuti Gatwa et Jonathan Groff tombent amoureux dans « Rogue ».

Depuis 3,5 saisons jusqu'à présent, Bridgerton est un jardin fertile pour les fantasmes romantiques – pour les couples hétérosexuels.

Pourtant, les fans aspirent à voir la série bien-aimée de Netflix se lancer dans la romance queer, potentiellement à travers l'irrévérencieuse Eloise Bridgerton. Eh bien, même si Peneloise ne se produit pas et qu'un arc d'ennemis d'Eloise/Cressida pour les amoureux pourrait être au coin de la rue avec la partie 2 de la saison 3, Doctor Who a plongé dans un épisode inspiré de Bridgerton et n'a pas fait attendre le public queer pour une représentation dans Romance de l’époque Régence.

C'est vrai, le Docteur a trouvé son diamant de la saison dans « Rogue ».

En 1813 à Bath, en Angleterre, des gens chics profitent d'un bal animé de danses, de potins et d'intrigues romantiques. Mais juste sous la surface de ces drames courtois se cachent des métamorphes extraterrestres, dont la forme de cosplay de Bridgerton implique des meurtres et des enlèvements de corps.

Naturellement, le Docteur (Ncuti Gatwa) s'en prend dès qu'il aperçoit un bel inconnu contemplant la scène d'un point de vue stratégique. Entrez la star invitée Jonathan Groff dans le rôle de Rogue.

Le Docteur rencontre Rogue.

Trop souvent, le public queer doit récupérer des bribes de représentation à la télévision grand public. Cela peut amener des fans assoiffés à proposer des personnages qui pourraient être sans doute codés queer mais qui ne sont pas confirmés. (En te regardant, Sherlock.) Mais avec la montée en puissance d'émissions comme Interview with the Vampire et Our Flag Means Death, la romance queer et la fantasy prospèrent ensemble, et Doctor Who est à bord.

Dans ce que la star invitée de Doctor Who, Jinkx Monsoon, a appelé « la saison la plus étrange » de la série à ce jour, nous avons déjà vu un méchant non binaire dans son Maestro. Dans « Dot and Bubble », Ruby et le Docteur avaient tous deux clairement le béguin pour la célébrité de Finetime, Ricky September. Et dans les émissions spéciales de l'hiver dernier, le Quinzième Docteur a mentionné un « long été chaud avec Harry Houdini », ce qui impliquait que cette incarnation avait des envies étranges. Mais « Rogue » nous a offert une romance queer sans vergogne avec le Docteur en son centre.

Là où Bridgerton pourrait être sur la pointe des pieds vers un baiser homosexuel, Doctor Who propose un baiser entraînant dans ce décor Régence, sans perdre de temps. Mais au crédit des scénaristes des épisodes, Kate Herron et Briony Redman, l'arc romantique du Docteur avec Rogue suit un schéma familier.

Comme Kate et Antony dans la saison 2, ces ennemis des amoureux commencent par une attirance mais une méfiance l'un envers l'autre. Idéalement, une version très Bridgerton de « Bad Guy » de Billie Eilish joue d'un orchestre invisible alors qu'ils se rencontrent mignons. À partir de là, les plaisanteries seront mordantes mais alléchantes.

Les esprits assortis reflètent qu’ils forment un bon couple. Tous deux sont des étrangers intelligents qui privilégient les titres aux noms. « Juste le Docteur ? » Questions voyous. « Juste Voleur ? » » plaisante le Docteur. Puis — juste comme ça — ils sortent ensemble — où ils assassinent, a-t-elle écrit sur le cadavre de la duchesse. ce qui déclenche le conflit alors qu'ils se soupçonnent ouvertement du crime. Mais oh comme ils finissent déjà les accusations les uns des autres !

« C'est un meurtre bien au-delà de la technologie de la planète Terre. Il ne peut être commis que par quelqu'un de brillant », commence Rogue.

« —Et monstrueux », poursuit le Docteur.

Puis aller-retour :

« —Et impitoyable, »

« Méprisable, »

Puis ensemble : « Toi !

Leur conflit va s'intensifier, impliquant des coups de feu, des menaces et le Docteur brandissant « I Can't Get You Out of My Head » de Kylie Minogue avec une synchronisation labiale qui dit: « Garçon, ton amour est tout ce que je pense ». à propos de. »

Ce conflit vertigineux se heurte à une tension sexuelle, déclenchant des confidences partagées sur des proches perdus et des passe-temps secrets, puis finalement une querelle publique et une demande en mariage. Et oui, ces deux derniers étaient destinés au spectacle – pour susciter l’intérêt des envahisseurs extraterrestres. Mais quand vient le temps d'un grand geste romantique, quoi de mieux que d'embrasser votre amant avant de sauver son meilleur ami en vous sacrifiant dans un piège qui fait trébucher les dimensions ?

En un seul épisode, Rogue – avec son air fanfaron américain, son regard obsédé et son audace – a conquis non seulement le cœur du Docteur, mais aussi le nôtre.

Représentation queer à l'écran et hors écran dans Doctor Who.

Ncuti Gatwa et Jonathan Groff jouent le Docteur et le Voleur.

La représentation LGBTQ sur Doctor Who s'étend dans les coulisses. La saison 14 a également fait appel à des acteurs LGBTQ, notamment Monsoon, Gatwa et Groff. Le showrunner Russell T Davies, qui s'est décrit comme « gay comme une oie » dans l'interview de Indigo Buzz avec lui, a déjà exploré des histoires queer dans des séries dramatiques comme Queer as Folk et It's a Sin, ainsi que dans la série dérivée de Doctor Who Torchwood, où divers personnages étaient LGBTQ, dont l'antihéros Jack Harkness. Concernant l'homosexualité dans la saison 14, Davies a déclaré: « Cela convient à Doctor Who, c'est une série ouverte, progressive et tournée vers l'avenir. »

À cette fin, la bizarrerie de « Rogue » ne se perd pas dans le traumatisme. Alors que le Docteur et Rogue se lient sur la douleur de perdre leurs partenaires au cours de leur voyage dans le temps, leur temps ensemble est avant tout un moment de joie. Ils sourient. Ils flirtent. Ils dansent – ​​et le monde qui les entoure s’effondre comme s’ils étaient tout ce qui comptait l’un pour l’autre. Ils embrassent.

Au point culminant, Rogue se sacrifie pour sauver Ruby. Mais d'abord, il embrasse profondément le Docteur. La musique s'envole tandis que le gros plan s'attarde. Ce n'est pas une attaque contre les homosexuels. Il ne s’agit pas d’écrivains qui daignent donner aux fans du matériel d’expédition. C'est confirmé : le Docteur aime Rogue, et Rogue l'aime en retour – à tel point que le chasseur de primes prend la place de Ruby pour sauver son nouvel amour d'un cœur brisé. Mais ne pleure pas pour Rogue. Il a confiance en son homme. En lançant au Docteur un bouquet selon la tradition du mariage pour signifier qui sera le prochain marié, il dit : « Trouvez-moi », avant de disparaître dans une autre dimension inconnue.

La conclusion de Rogue est la promesse d’une joie encore plus étrange à venir.

Jonathan Groff est Rogue dans "Doctor Who".

Le sourire du Docteur disparaît alors que Rogue tombe dans l'inconnu. Ses yeux brillent de larmes. Dans la scène finale de « Rogue », il admet son chagrin à Ruby en expliquant à quel point il serait impossible de retrouver Rogue. Il déplore ensuite : « Je ne connais même pas son vrai nom », une remarque qui est empreinte de l'histoire de Doctor Who.

Mais cette fin n’est pas aussi désespérée qu’il y paraît. Rogue n'est pas parti. Il n'est pas mort. Il n'est tout simplement pas encore trouvé. Le Docteur a de l'espoir, qui se manifeste par un simple geste final.

Avant le générique de fin du rouleau « Rogue », le Docteur sort de sa poche la bague que Rogue s'est enlevée au doigt lors de leur proposition publique. Il le regarde, le symbole sur son sommet qui semble ressembler au bateau en forme d'oiseau du chasseur de primes, et il le met à son propre doigt. Une promesse? Une acceptation de la proposition ? Quelle que soit la manière dont vous voulez le lire, le Docteur choisit de croire en l'amour et en Rogue.

Peut-être qu’ils sont déjà destinés à « se disputer à travers les étoiles ».

Comment regarder : De nouveaux épisodes de Doctor Who sont diffusés tous les vendredis soirs à 19 h HE sur Disney+, là où ils sont disponibles, et simultanément à minuit sur BBC iPlayer au Royaume-Uni. La finale de la saison sera diffusée le 22 juin.

Pierre, plus connu sous son pseudonyme "Pierrot le Fou", est un rédacteur emblématique du site Indigo Buzz. Originaire d'une petite ville du sud-ouest du Gers, cet aventurier des temps modernes est né sous le signe de l'ombre en 1986 au sommet d'une tour esotérique. Élevé dans une famille de magiciens-discount, il a développé un goût prononcé pour l'excentricité et la magie des mots dès son plus jeune âge. Pierre a commencé sa carrière de rédacteur dans un fanzine local dédié aux films d'horreur des années 80, tout en poursuivant des études de communication à l'Université de Toulouse. Passionné par l'univers du web, il a rapidement pris conscience de l'impact du numérique et des réseaux sociaux sur notre société. C'est alors qu'il a décidé de troquer sa collection de cassettes VHS contre un ordinateur flambant neuf... enfin presque.

Copyright © 2014-2023 - Indigo Buzz, site d'actualité collaboratif abordant les sujets comme l'high-tech, le web, les jeux vidéo, lifestyle ou encore le mobile !