Connect with us

Jeux vidéo

FIFA 2019 vs Pro Evolution Soccer 2019 : qui est le meilleur ?

Date de publication :

le

Dans l’univers des jeux vidéo, certaines rivalités semblent destinées à perdurer éternellement. Nous pensons notamment à Street Fighter et à Mortal Kombat, mais surtout à FIFA et à Pro Evolution Soccer (PES). Depuis le lancement de l’opus de Konami en 2003, la lutte avec la création d’EA Sports est constante. Chaque année, les passionnés se déchaînent dans les comparaisons sur les forums. Mieux, certains n’hésitent d’ailleurs pasà acheter un nom de domaine exclusivement destiné à échanger sur ce duel entre les deux simulations de football. Alors que les deux géants du jeu vidéo ont tous deux déjà lancé leurs nouvelles versions, il est de nouveau temps de voir lequel remporte la palme cette année sur un plan ou un autre.

Réalisme : PES 2019 se rapproche

Pendant de nombreuses années, c’est l’argument du réalisme que brandissaient les inconditionnels de FIFA. Il est vrai que du côté de l’opus japonais PES, il fallait parfois simplement maîtriser certaines combinaisons pour réussir à marquer quatre, six, voire dix buts dans chaque match. Mais depuis l’édition 2018, Konami a œuvré à corriger ce détail. Et cette évolution est confirmée cette année. Il ne suffit désormais plus de maintenir quelques touches enfoncées pour se retrouver face au but adverse. L’opposition est plus âpre, et l’on est de plus en plus proche de la réalité. Mais FIFA conserve toujours une petite avance. Jusqu’à quand ?

Niveau des joueurs : FIFA 2019 pèche quelque peu

Le niveau des joueurs consiste en la note globale attribuée à chaque joueur à un poste donné en fonction de sa technique, de son endurance, de sa vitesse, de sa puissance physique, et de divers autres facteurs. Ces notes doivent évidemment tenir compte du niveau réel des joueurs. En la matière, force est de reconnaître qu’en attribuant des notes trop élevées à des joueurs tels que Godin ou Malcom, ou des notes trop faibles ne reflétant pas assez les aptitudes d’un Neymar ou d’un Fekir, FIFA 2019 n’a pas forcément visé juste. Contrairement à PES 2019, qui a attribué des notes justes aux joueurs quasiment dans la totalité des cas.

Gameplay et techniques de jeu : PES plus divers que FIFA

Le plaisir de jouer à un jeu de foot, au-delà de pouvoir contrôler ses joueurs préférés, se trouve également dans la possibilité de réaliser certaines prouesses balle au pied (enfin, manette en mains plutôt). Pour les gamers à la quête de ces sensations fortes, PES 2019 serait un meilleur choix. En plus de proposer des combinaisons permettant de réaliser des dribbles très techniques, la simulation japonaise offre aussi plus de modes de jeux que son concurrent.

Nom des équipes : FIFA plus fidèle, évidemment

En ce qui concerne les noms des équipes, FIFA a toujours eu de l’avance sur PES ; et ce n’est pas près de changer. Pour des questions d’accords et d’autorisations, il est plus aisé pour FIFA, qui porte le nom de l’instance suprême du football, de recevoir l’approbation de la plupart des équipes pour l’exploitation de leurs noms et de leurs logos. L’opération est un peu plus complexe pour PES, qui une fois de plus n’organise pas les équipes dans une configuration permettant de les retrouver facilement.