Connect with us

Jeux vidéo

Test : The Binding of Isaac Rebirth, le caca c’est rigolo.

Date de publication :

le

Isaac, Caïn, Samson, Azazel, ces noms ne vous sont sûrement pas inconnus, que ce soit de la bible ou du jeu The Binding of Isaac vous avez peut-être déjà entendu parler d’eux. Et comme je n’ai pas encore lu la bible et que le jeu vient de sortir sur WiiU , lançons nous dans un test du jeu The Binding of Isaac Rebirth.

BoI:R ou Rebirth pour les intimes, sortie initialement le 4 novembre 2014 est un jeu du studio Nicalis, crée par Edmund McMillen papa du très réputé Super Meat Boy.

Edmund Mcmillen

Edmund Mcmillen le seul, le vrai

Isaac est un rogue like peu innovant dans son gameplay mais qui s’impose avec un style graphique glauque à base de caca et de bébé qui veulent votre peau. Vous serez alors très vite transporté dans un monde à la frontière du réel où vous prendrez le contrôle d’un très jeune enfant, Isaac, martyrisé par sa mère un peu paranoïaque (à vrai dire elle entend la voix de dieu qui lui dit bien évidemment de sacrifier le pauvre Isaac) . Mais comme vous l’aurez compris ce jeu est rempli de nombreuses références à la Bible mais aussi à la pop culture. Pour essayer de fuir cette folie meurtrière, Isaac se refuge alors dans la “cave”, qui sera le début de votre périple, au premier étage.

À partir de là, si vous avez déjà joué à un opus 2D de la série The Legend Of Zelda vous ne serez pas dépaysé, les étages se composent comme un donjon, dans un Zelda-like, à une différence prêt : ici, tout est généré aléatoirement, à chaque partie, que ce soit les salles, les objets, les pièges et même les ennemis. Cependant, la difficulté sera tout de même croissante pour éviter de décourager trop vite les nouveaux joueurs.

Chaque partie devient donc unique !

Le reste du gameplay est donc assez simple, vous commencez avec plus ou moins de coeurs selon le personnage que vous choisirez parmi les 11 disponibles, dont la plupart sont à débloquer. Par exemple, vous aurez aussi des capacités comme de la puissance d’attaque (qui est une statistique vitale, il faudra la faire augmenter très rapidement si vous ne voulez pas passer 10 minutes pour tuer certains boss), et d’autre statistiques comme la vitesse de votre personnage ou même sa chance.

La seul chose commune entre chaque étage et chaque partie que vous lancerez, sera les quelques salles prédéfinies. Par exemple, une salle au trésor, qui vous permet de récupérer un objet par étage, gratuitement au début puis avec l’aide d’une clef par la suite. Un magasin, qu’il vous faut ouvrir lui avec une clef dès le premier étage et où vous aurez la possibilité d’acheter des objets contre quelques piécettes durement gagnées au cours de votre périple… Mais attention à ne pas tomber sur Greed, qui lui essaiera de vous faire la peau et au passage de vous voler un peu de votre argent. Vous trouverez aussi des salles démoniaques ou de sacrifices qui peuvent permettre de récupérer de puissant objet démoniaque mais au prix de nombreux dégâts à votre égard, ce qui n’est pas toujours la meilleure solution.  Pour finir vous trouverez la salle du boss, votre porte d’accès aux étages suivants.

BindingOfIsaacScreen

Les ennemis vous foncent dessus, vous explosent au visage ou essayent même de vous cracher dessus, certains boss sont d’ailleurs de vrais défis dignes d’un shoot’em up!

Votre seule arme pour vous défendre face à ces hordes d’ennemies : vos larmes que vous ferez évoluer au fil des étages. Chaque coup que vous prendrez vous fera perdre un demi coeur et une fois vos coeurs vidés c’est le game-over et vous devez tout recommencer de zéro dans un nouveau donjon, avec de nouvelles salles et de nouveaux objets.

Pour éviter de mourir prématurément vous pourrez toujours ramassez des coeurs qui vous redonneront de la santé si vous en avez perdu précédemment, ou alors vous pourrez essayer de trouver des coeurs gris qui eux sont là temporairement, une fois perdus ils disparaissent à tout jamais !  

Votre but est donc de descendre, toujours plus profondément, pour vous équiper avec plus de 300 objets disponibles (tous plus différents les uns que les autres). Certains ont même des bonus, plus communément appelés des synergies, quand vous les combinerez, vous atteindrez la cave, les profondeurs et qui sait, peut être arriverez vous à retrouver votre douce maman pour vous venger !

BindingOfIsaacScreen2

Tout s’enchaîne très vite par la suite et je ne peux pas en dire trop, de peur de vous spoiler un ou plusieurs secrets du jeu ! J’ai même occulté de manière totalement voulue plusieurs points qui peuvent surprendre la première fois qu’on les découvre par nous même… (Les murs cachent des choses notamment !).

Conclusion : Avec un nombre d’objet astronomique (+ de 341 objets) Binding Of Isaac Rebirth est bien parti pour vous retenir une bonne centaine d’heure MINIMUM si vous voulez finir le jeu à 110% et être un REAL Platinium God, comprenez par la : “débloquer tous les succès”. Le jeu possède sa patte graphique bien a lui, donnant ce charme qui permet de le faire sortir du lot et de lui faire sa place dans le monde des rogue-likes. Bref, un très bon jeu, à un très bon prix (15€),  disponible sur PC (avec son DLC Afterbirth qui ajoute encore plus de petites choses), PSVITA, PS4, Xbox ONE, New3DS et WiiU !

Article rédigé par un invité : Pelleteuse. Suivez le sur Twitter en cliquant ici.

Continue Reading
Pub
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *