Comment être passé à côté d’Overwatch, ce jeu dont tout le monde parle, édité par Blizzard et Square Enix (notamment au Japon) ? Également développé par Blizzard, ce jeu est un FPS rafraichissant disponible depuis le 24 Mai 2016 sur Xbox one, Playstation 4 et PC. Mais que vaut réelement ce jeu que les joueurs attendaient comme un Free To Play à la base ?

Un univers différent et prometteur

Que dire sur l’univers d’Overwatch ? Dans un premier temps, parlons du style graphique. On remarque bien là, la patte de Blizzard dans ce style cartoon que l’on peut également retrouver sur Warcraft. Même si certains assimilent énormément le style graphique d’Overwatch à Team Fortress 2, le jeu de Blizzard est tout de même plus abouti et plus agréable à l’oeil. Ce jeu nous propose des styles et des univers bien différents en fonction des différentes maps disponibles. Que cela soit clair, c’est vraiment réussi et chaque map arrive à  transmettre ce qui caractérise le pays qui en est associé et ce, de manière honnête.

Screenshot-Overwatch-PC

Parlons des cartes, nous avons la possibilité d’évoluer sur un total de 12 maps, toutes réalisées selon des pays et des univers différents. Vous aurez donc l’occasion de passer de l’Égypte au Japon en passant par la Russie, le Royaume-Uni, les Etats Unis, la Grèce et bien d’autres pays. Certaines maps sont plongées dans l’obscurité (nuit, mais ça reste néanmoins bien éclairé) et d’autres sont jouables de jour.

Enfin ces cartes vous permettront d’évoluer selon 3 modes de jeu. Petit point négatif d’ailleurs, chaque map d’Overwatch possède son propre mode de jeu et il vous sera donc impossible de jouer chaque mode sur chaque map.

Les modes de jeu permettent de varier les plaisirs. Le premier possède également le plus grand nombre de cartes à sa disposition.  C’est l’escorte de convoi, le principe est simple, une équipe attaque et l’autre défend dans un premier temps un point de contrôle, une fois le point capturé, l’équipe attaquante aura pour objectif d’escorter et de faire avancer un convoi jusqu’à l’objectif défini. L’équipe qui défend doit donc empêcher l’avancée du convoi et aura également la possibilité de le faire reculer si aucun adversaire n’est présent à coté.

Screenshot-Overwatch-PC2

Les deux autres modes sont des captures de points également. Trois maps sont réservées à l’attaque de deux points de contrôle que l’équipe adverse devra défendre, et les 3 dernières sont destinées à une capture de zone ou les deux équipes s’affronteront afin d’essayer d’atteindre en premier, le score de 100%. Le pourcentage de capture du point augmente tant que votre équipe garde le contrôle.

Mais du coup niveau Gameplay, ça donne quoi Overwatch ?

Autant vous dire qu’avant d’être lassé du gameplay d’Overwatch il faudra jouer un certain nombre d’heures, en effet avec pas moins de 21 héros divisés en 4 catégories (héros d’attaque, de tank, de soutien et de défense), il y en a pour tous les goûts ! Les héros ayant divers types d’armes (fusils, arcs, armes de mêlées, des lanceurs et même des pouvoirs pour certains), vous pourrez vous amuser différemment à chaque partie. De plus sachez que chaque héros possède des capacités spéciales différentes que l’on peut déclencher avec un simple appuie sur une touche (sur PC via les touches SHIFT et E par défaut) permettant ainsi d’avoir une dynamique de jeu différente en fonction du héros choisi. Autant vous dire qu’il y a de quoi faire…

Screenshot-Overwatch-PC3

On regrettera tout de même que certains héros soient bien supérieurs à d’autres (comme Bastion par exemple, un peu trop puissant à notre sens, par rapport aux autres personnages). À voir si cela sera modifié dans de futures mises à jour.

Au final, que vaut Overwatch ?

Tout d’abord ce jeu apporte une bouffée d’air bien réelle dans le FPS, qui actuellement tend à avoir des jeux qui se ressemblent tous les uns des autres. On regrettera tout de même que ce soit un jeu uniquement multijoueur. On aurait aimé avoir quelques missions scénarisées en coopération par exemple.

Le jeu reste excellent à jouer, notamment sur PC (qui est la plate-forme sur laquelle nous l’avons testé) avec un gameplay agressif et nerveux vraiment appréciable. Malgré cela, nous attendons tout de même un travail de suivi de la part de Blizzard qui devra se montrer à l’écoute des joueurs, afin d’améliorer le jeu et ses mécaniques mais également dans l’apport de nouveau contenu régulièrement, avec de nouvelles cartes ou encore des héros supplémentaires permettant ainsi de faire perdurer le jeu dans le temps, même si on s’attend à ce que ce soit sous forme de DLCs (payants évidemment…).

Du coup, le prix d’Overwatch est-il justifié ou aurait-il dû sortir en free to play ? Selon moi, ce jeu mérite d’être acheté lorsque l’on voit le travail fourni par les développeurs et le contenu proposé ainsi que les heures de jeu qui s’offrent à vous en perspective. En revanche le payer plein tarif aux alentours des 60€ en ayant en tête que le jeu aurait pû être free to play, c’est difficile. C’est pour cela nous vous conseillons donc de vous le procurer via des sites comme GoCléCD, afin de profiter de tarifs plus avantageux. Si vous avez l’occasion d’essayer Overwatch, n’attendez plus ! 😉