Connect with us

Jeux vidéo

Roccat : On a testé les derniers claviers SKELTR & SOVA !

Date de publication :

le

Ça y est, nous les avons enfin entre nos mains. Nous vous en parlions il a quelques temps, les claviers Skeltr et Sova de chez Roccat viennent d’arriver chez Indigo Buzz. On vous livre le test de ces deux petits jouets destinés aux gamers fainéants ou connectés.

On va commencer par le SKELTR

Dans la boite, on retrouve le clavier construit dans des matériaux que je trouve plus jolis que le RYOS, un repose poignet (détachable) et un câble de connexion tressé se séparant en 4 (2 USB et prise jack casque et micro).

Le Skeltr est un clavier ultra connecté qui vous permet, une fois votre smartphone appareillé, de prendre vos appels, répondre à vos SMS, tweeter,… le tout via une connexion bluetooth. Le clavier embarque un système permettant de poser votre appareil de façon à l’avoir toujours bien devant vos yeux. La fonction de frappe est très réactive, on switch de l’ordinateur vers le smartphone via une touche sur le clavier, c’est rapide et la connexion Bluetooth offre une belle réactivité. J’ai d’ailleurs souvent utilisé la fonction afin de répondre à divers messages entre des rounds de Counter Strike: Global Offensive. Deux câbles sont fournis, un afin de recharger votre téléphone via le clavier ou en tout cas maintenir son niveau de charge et l’autre vous permet de relier votre téléphone en jack au clavier.

tapis

Le clavier étant un clavier membrane il assure une frappe silencieuse et discrète même si il m’a fallu un temps d’adaptation (utilisant un clavier mécanique en temps normal). Une fois habitué, le clavier est agréable à utiliser, en revanche je n’ai pas vraiment réussi à me faire aux 5 touches macros présentes (mauvais positionnement et pas un grand intérêt pour les jeux auxquels je joue). Le skeltr dispose d’un rétro-éclairage RGB, vous pourrez donc paramétrer votre clavier à vos souhaits, attention tout de même c’est un rétro-éclairage global du clavier, vous ne pourrez pas paramétrer chaque touche indépendamment. Néanmoins 5 zones sont programmables. Quelques effets sont également disponibles via le logiciel Roccat SWARM, à voir si nous pourrons ajouter des effets créés par la communauté comme sur le RYOS.

swarm-copie

Le logiciel de Roccat, SWARM, permet de paramétrer votre clavier au niveau des raccourcis ou du rétro-éclairage de manière très simple.

Ce qui m’a vraiment plu sur le Skeltr c’est son design, inspiré du roccat RYOS, tout en arborant un aspect plus futuriste sans pour autant tomber dans l’excès. Cette fois-ci, le repose poignet est détachable. Cependant, j’ai personnellement préféré l’enlever, le skeltr étant bien plus beau sans son repose poignet… De plus, ce dernier est disponible en 3 couleurs (noir, gris, et blanc), permettant ainsi de correspondre à chaque setup.

Et si on enchaînait sur le SOVA ?

Ah le Sova, ce clavier de fainéant, créé pour répondre au besoin de jouer depuis son canapé. Dans la boite cette fois-ci on retrouve le clavier accompagné de son câble et d’un outil permettant d’enlever les touches pour la version mécanique. A savoir qu’il est également disponible en version membrane.

Le pari est plutôt réussi, design soigné et clavier mécanique (switch brown) dans notre version ! Il intègre un repose poignet et un tapis de souris dans un bloc léger et assez compact (plus petit que mon tapis de souris en longueur) équipé de plusieurs blocs de mousse sous le boitier. Cela permet un confort notable une fois installé et nous n’avons pas l’impression d’avoir un produit encombrant sur les genoux. J’ai pu ainsi jouer plusieurs parties d’UHC sur Minecraft sans problème. Étant habitué à des touches mécaniques j’ai pu m’adapter bien plus rapidement que sur le skeltr et ainsi apprécier le clavier, les switch brown étant plus silencieux que les red disponibles sur mon clavier actuel.

Contrairement au Skeltr, le Sova est équipé d’un rétro éclairage bleu et non RGB (qui me semble tout de même plus lumineux que le Skeltr pour la même intensité, surement dû aux touches mécaniques). Il est possible d’avoir les mêmes effets que sur le skeltr toujours via le logiciel SWARM de Roccat.

r2

Le Sova est équipé de deux ports USB à l’arrière du clavier permettant de brancher votre souris, ou tout autre périphérique, comme une clé USB/disque dur ou bien autre chose. Notons aussi que le câble reliant le clavier au PC est très facilement détachable, pour éviter d’envoyer tout voler si quelqu’un se prend les pieds dedans (cf les enfants qui courent partout…).

En revanche, là ou j’ai été un peu déçu, c’est sur le tapis de souris. Je ne sais pas si cela vient de ma souris ou non, mais lors de certains mouvement brusques ou même normaux, mes déplacements n’étaient pas tout le temps parfaitement retranscris, s’arrêtant en plein milieu d’écran (je me demande si cela n’est pas dû au logo roccat argenté, qui pourrait perturber mon capteur). J’ai été obligé de poser un tapis de souris small sur la surface du roccat, mais une fois cela fait, plus aucun problème et j’ai pu pleinement profiter du clavier.

r1

En conclusion, ces claviers Roccat ne visent clairement pas le même public, le skeltr visera les gros gamers, ne voulant vraiment pas décrocher du jeu, en vous permettant de répondre à vos messages et appels sans quitter votre siège ou même prendre votre téléphone en main. Le Sova lui vise un public plus détente souhaitant jouer tranquillement sur sa télé, confortablement installé au fond du canapé. Vendu respectivement 179€ pour le skeltr, 149€ pour le Sova membrane et 199€ pour le Sova MK, il s’agira d’un achat qui sera forcément réfléchi et non pas sur un coup de tête. Pour être honnête, j’ai néanmoins eu un coup de coeur pour le skeltr !

Gamer, Photographe et musicien je me lance dans le blogging au sein de l'équipe Indigo Buzz, aux travers des jeux vidéo et des nouvelles technologies.

Continue Reading
Pub
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *