Rejoignez-nous
Divers

Être bi est-il un choix ? 37 pour cent des Américains le pensent.

Pierre

Date de publication :

le

Être bi est-il un choix ?  37 pour cent des Américains le pensent.

Les stéréotypes bi commencent à arriver et ils n’arrêtent pas d’arriver.

C’est la Semaine de sensibilisation aux bisexualités, la période de l’année où les personnes bi se débarrassent de leur peau invisible pour être vues du monde.

Je rigole; c’est le moment de célébrer la bisexualité en ligne et hors ligne. Cependant, selon une enquête récente de l’application de rencontres Pure, les stéréotypes sur les personnes bi persistent même en 2023.

Trente-sept pour cent des Américains pensent que, contrairement au fait d’être gay ou hétérosexuel, la bisexualité est un choix. Selon une enquête menée par Pure auprès de 2 000 adultes américains choisis au hasard, 3 % ne croient même pas à la bisexualité.

Des études montrent que la sexualité n’est pas un choix et que la bisexualité existe certainement. Mais les fausses hypothèses ne s’arrêtent pas là : 20 % pensent que la bisexualité est un tremplin vers l’homosexualité, tandis que 26 % pensent que les personnes bisexuelles s’identifient comme telles parce qu’elles « offrent des avantages » (bien que ces avantages ne soient pas spécifiés). Dix pour cent pensent qu’une personne ne peut pas découvrir qu’elle est bi après 40 ans parce qu’elle « a eu tout le temps de décider ».

Le stéréotype de la « salope bi » prévaut chez 19 % des Américains qui pensent que les personnes bi sont plus susceptibles de tricher ; 17 pour cent qui pensent que les personnes bisexuelles ont plus de promiscuité que celles d’autres orientations sexuelles ; et 13 pour cent qui pensent que les personnes bisexuelles sont incapables de monogamie.

Vous voulez plus d’histoires de sexe et de rencontres dans votre boîte de réception ? Inscrivez-vous à la nouvelle newsletter hebdomadaire After Dark de Indigo Buzz.

Sur les 7,2 pour cent d’Américains qui s’identifient comme LGBTQ, a rapporté Gallup, la majorité (58,2 pour cent) s’identifient comme bi. Bien qu’elles constituent la majeure partie de la population LGBTQ, les personnes bisexuelles sont confrontées à des stéréotypes au sein de la communauté LGBTQ et ailleurs. Les personnes bi sont plus susceptibles de souffrir d’anxiété ou de dépression que les homosexuels ou hétérosexuels, en partie à cause de ces stéréotypes, de la biphobie et du monosexisme (la croyance qu’on ne peut être que gay ou hétérosexuel). De plus, les personnes bisexuelles sont également plus sujettes à la violence conjugale en raison de la stigmatisation.

Compte tenu de ces croyances enracinées à propos des personnes bi, il est difficile d’imaginer qu’une personne puisse s’identifier comme bi en raison d’« avantages », mais on comprend pourquoi il faudrait 40 ans ou plus pour découvrir sa bisexualité.

« Je suis fière de dire que je suis une femme bi ouverte. Je vis aussi tous ces stéréotypes autour du bi au quotidien », a déclaré Olga Petrunina, PDG de Pure, dans le communiqué de presse. « Nous voulons sensibiliser les gens au fait d’être bi et éduquer les gens sur ce que nous ressentons, ce que nous sommes et ce que nous ne sommes pas. Ce n’est pas un choix, ce n’est pas de la cupidité, ni une ‘étape’. Nous sommes (bi) et nous sommes visibles. »

Découvrez l’étude complète de Pure, « Bigignorance », ici.

Pierre, plus connu sous son pseudonyme "Pierrot le Fou", est un rédacteur emblématique du site Indigo Buzz. Originaire d'une petite ville du sud-ouest du Gers, cet aventurier des temps modernes est né sous le signe de l'ombre en 1986 au sommet d'une tour esotérique. Élevé dans une famille de magiciens-discount, il a développé un goût prononcé pour l'excentricité et la magie des mots dès son plus jeune âge. Pierre a commencé sa carrière de rédacteur dans un fanzine local dédié aux films d'horreur des années 80, tout en poursuivant des études de communication à l'Université de Toulouse. Passionné par l'univers du web, il a rapidement pris conscience de l'impact du numérique et des réseaux sociaux sur notre société. C'est alors qu'il a décidé de troquer sa collection de cassettes VHS contre un ordinateur flambant neuf... enfin presque.

Cliquer pour commenter
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2023 - Indigo Buzz, site d'actualité collaboratif abordant les sujets comme l'high-tech, le web, les jeux vidéo, lifestyle ou encore le mobile !