Connect with us

Buzz

Spotify : Vous utilisez un bloqueur de pubs ? Votre compte pourrait être supprimé

Date de publication :

le

La publicité sur internet, c’est ce qui permet de rémunérer les créateurs des contenus que vous consommez. Dans le cadre du monde de la musique, quand vous écoutez un titre gratuitement sur Spotify, c’est en réalité financé par la publicité. Sur l’argent récupéré, Spotify ira alors en verser une partie aux ayants droits. Néanmoins, certains petits malins utilisent des bloqueurs de publicités pour profiter de la plateforme comme s’ils avaient un abonnement Premium. Spotify réplique et change dès le 1er mars 2019 ses conditions générales d’utilisation comme nous le révèle The Verge.

Un bloqueur de pubs peut entrainer la suppression de votre compte

C’est simple et radical. Les conditions d’utilisation qui rentreront en vigueur pour Spotify le 1er mars prochain sont claires : si vous utilisez un moyen de supprimer la publicité lorsque vous utilisez le service gratuitement, vous risquez tout simplement la suppression de votre compte. Pour information, cette suppression pourra se produire sans le moindre avertissement. En clair, si le service remarque que vous contournez la publicité, ils peuvent décider sans vous envoyer le moindre mail, de supprimer immédiatement votre compte. Vous perdrez alors vos données associées et donc toutes vos playlists par exemple.

Combien d’utilisateurs contournent la publicité ?

Selon Spotify, on parlerait de pas moins de 2 millions d’utilisateurs. Un chiffre colossal qui évidemment, représente un manque à gagner important, on va pas se mentir. Pour pouvoir contourner ces publicités, plusieurs moyens existent : des applications mobiles modifiées, la version web sur navigateur qui permettait avec un Adblock de supprimer la musique, etc. Spotify a donc développé des outils qui permettent clairement de détecter toutes ces pratiques et d’agir. Si auparavant, ils envoyaient des mails avertissant qu’ils avaient pu détecter des pratiques de ce type, ce sera désormais plus radical.

Le manque à gagner est important et Spotify estime d’ailleurs que pour être rentable une fois qu’un utilisateur a utilisé ses services en fraudant sur la publicité, il faut que le compte devienne abonné premium pendant au moins 1 an. Bref, on comprend ce changement radical de politique avec les fraudeurs.

Blogueur et passionné de nouvelles technologies, j’écris ici et sur divers sites depuis maintenant plusieurs années. Je m’occupe aussi de la maintenance du site ainsi que de la gestion des réseaux sociaux.