Rejoignez-nous
High tech

La FCC sévit enfin contre les robottexts

Nicolas

Date de publication :

le

La FCC sévit enfin contre les robottexts

Plus de « Bonjour ma chérie, comment vas-tu ? » des textes

Classez ceci sous des nouvelles qui sont bonnes pour tout le monde – sauf pour les escrocs.

Vendredi, la Commission fédérale des communications a adopté ses premières règles ciblant les messages texte indésirables qui tourmentent tous les utilisateurs de téléphones mobiles depuis des années. La FCC exigera désormais des fournisseurs de services mobiles qu’ils « bloquent certains messages robotext qui sont très susceptibles d’être illégaux », indique l’annonce.

Plus précisément, cela signifie des SMS provenant de numéros « qui ne sont pas susceptibles de transmettre des SMS », y compris des numéros invalides, non attribués ou inutilisés et des numéros d’abonnés qui n’ont pas encore envoyé de SMS ou qui ne sont pas utilisés pour envoyer des SMS.

Pour aider à identifier les textos frauduleux, la FCC exige également que les fournisseurs, leurs partenaires et leurs sous-traitants « établissent un point de contact » pour ces numéros afin que les expéditeurs puissent « se renseigner sur les SMS bloqués », poursuit l’annonce.

Selon la FCC, de 2015 à 2022, les plaintes annuelles de robotext sont passées de 3 300 à 18 900, soit une augmentation de 500 %. Mais vous le saviez déjà puisque vous avez probablement reçu des tonnes de SMS frauduleux ces dernières années.

Les robotexts sont plus sournois que les appels automatisés. Bien que les appels automatisés soient irritants, ils sont plus faciles à repérer et à ignorer. Les destinataires de SMS peuvent être plus disposés à ouvrir un SMS, ce qui est parfois suffisant pour exposer des cibles sans prétention car il valide votre numéro aux escrocs.

Et puis cliquer sur un lien à partir d’un robotext – peut-être à partir d’un numéro inconnu avec le même indicatif régional, un message qui semble provenir de votre banque ou une notification de livraison de colis – peut entraîner des tentatives de smishing ou l’installation de logiciels malveillants sur votre téléphone.

Dans l’annonce d’aujourd’hui, la FCC sollicite également les commentaires du public sur une proposition visant à combler une lacune précisant que les protections du registre des numéros de téléphone exclus s’appliquent également aux messages texte. Les règles adoptées entreront en vigueur six mois après leur approbation par le Bureau de la gestion et du budget et leur publication au Federal Register. Il faudra donc un certain temps avant que cela entre en vigueur, mais l’aide est en route.

Nicolas est journaliste depuis 2014, mais avant tout passionné des jeux vidéo depuis sa naissance, et des nouvelles technologies depuis son adolescence.

Cliquer pour commenter
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2023 - Indigo Buzz, site d'actualité collaboratif abordant les sujets comme l'high-tech, le web, les jeux vidéo, lifestyle ou encore le mobile !