Connect with us

Mobile

Harry Potter Wizards Unite : 3 millions de téléchargements au lancement

Date de publication :

le

Il y a quelques jours, Harry Potter Wizards Unite était lancé sur nos mobiles. Il s’agit en réalité d’une version plus ou moins similaire à Pokemon Go mais dans le monde d’Harry Potter. Évidemment, les mécaniques du jeu sont différentes mais globalement on peut le résumer comme cela.

Combien d’installations pour Wizards Unite les 72 premières heures ?

D’après les estimations, le jeu aurait engendré pas moins de 3 millions de téléchargements lors de son premier week-end. C’est les chiffres révélés par Sensor Tower qui a l’habitude de nous dévoiler le classement des applications qui rapportent le plus notamment chaque trimestre. Si on regarde ce chiffre de plus près, en toute objectivité : c’est un peu décevant.

Pour la défense du jeu, il faut tout de même dire que le titre n’a pas été disponible partout dans le monde au même moment. Il n’y a donc pas pu y avoir un énorme pic de téléchargements non plus. De plus, notons que le jeu a tout de même rapporté les 72 premières heures pas moins de 1,1 millions de dollars.

Pas d’inquiétude pour Niantic, ce jeu Harry Potter devrait être un beau succès

Évidemment, cela n’a rien à voir avec le raz-de-marrée Pokémon GO, on ne va pas se mentir. Ceci dit, précisons quand même que cela reste Niantic derrière le titre Harry Potter Wizards Unite. Le studio possède donc les deux jeux et on connait leur sérieux. Il y a donc de très fortes chances que ce titre Harry Potter sera mis à jour pendant de nombreux mois et profitera régulièrement de nouvelles fonctionnalités.

Notez enfin que ces chiffres de Sensor Tower sont avant tout des estimations car évidemment, impossible de connaître très précisément ces chiffres sur les revenus ou les téléchargements. Ils sont privés. Enfin, cela concerne aussi bien les installations sous iOS que sous Android.

Blogueur et passionné de nouvelles technologies, j’écris ici et sur divers sites depuis maintenant plusieurs années. Je m’occupe aussi de la maintenance du site ainsi que de la gestion des réseaux sociaux.